Suivi et détartrage

La parodontologie initiale (non chirurgicale)

Cette discipline est le versant non chirurgical des thérapeutiques parodontales. Ces thérapeutiques comprennent 2 pôles et visent à préserver les tissus qui entourent la dent. 

En premier lieu, la parodontologie initiale (ou non chirurgicale) comprend les soins de détartrage des dents (élimination des dépôts minéralisés -tartre- à la surface des dents) et de surfaçage (nettoyage en profondeur des racines dentaires). 

En second lieu, la parodontologie chirurgicale comprend toutes les techniques chirurgicales effectuées sur les tissus parodontaux (os et gencive autour de la dent).

La gingivite est une inflammation réversible de la gencive.

La maladie parodontale (parodontite) est maladie chronique d’origine bactérienne. Elle se traduit cliniquement par une altération irréversible des tissus supports de la dent (gencive et os notamment), c’est-à-dire par une perte d’attache (de la gencive sur la dent) ainsi qu’une perte osseuse. Des récessions parodontales peuvent alors apparaitre (racines dentaires visibles).

Les maladies parodontales ont souvent des répercussions à long terme comme la perte d’une ou plusieurs dents ainsi que sur l’état de santé général. Elles sont souvent méconnues à la différence de la carie.

Signaux d’alerte :

  • Saignement gingival
  • Récessions dentaires
  • Mobilités dentaires
  • Mauvaise haleine

Diagnostic :

  • Examen clinique
  • Examen radiographique 

Un diagnostic précoce permettra un traitement rapide pour empêcher la progression de la maladie.

Modalités :

Le nettoyage parodontal permet d’assainir le parodonte (gencive et os) qui constitue le tissu de soutien de la dent.

La plaque dentaire et le tartre sont éliminés par débridement mécanique à l’aide de curettes et d’ultrasons afin de désorganiser le biofilm dentaire.

Indications :

  • En prévention des maladie parodontales : toute personne, enfant ou adulte présentant un dépôt de plaque ou tartre.
  • En traitement de première intention pour les personnes ayant une maladie parodontale.
    En seconde intention, une chirurgie parodontale peut être proposée afin de décoller les gencives et avoir un accès visuel au fond des poches.

La thérapeutique sera ajustée en fonction du patient et de sa pathologie.

Fréquence des rendez-vous :

La fréquence des visites de maintenance varie d’un patient à l’autre.
Elle sera fonction de :

  • L’hygiène buccale au quotidien,
  • Des facteurs de risques (génétiques, tabac, stress) et état de santé général,
  • La sévérité de la maladie parodontale.

Certains patients seront amenés à prendre rendez-vous tous les trois mois, alors que d’autres une à deux fois par an.

La motivation et l’hygiène bucco-dentaire quotidienne sont cruciales au succès du traitement.

Contactez nous

    Choisissez un docteur
    Choisissez une motif