Implants dentaires

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Les implants dentaires sont des racines artificielles qui permettent de remplacer les racines dentaires perdues. Ces implants, solidement ancrés dans l’os, servent de support à des couronnes, des bridges ou à un appareil dentaire (dentier).

La perte d’une dent ou d’un groupe de dents peut donc être traitée par la mise en place d’implants. Les implants permettent le plus souvent de réaliser des restaurations prothétiques fixées (comme les dents naturelles). Par ailleurs, les implants peuvent servir à stabiliser un appareil dentaire et donc à le rendre plus confortable. Le but du traitement implantaire est de rétablir la mastication, la phonation et l’esthétique.

Dans la majorité des cas, la mise en place de l’implant et de la vis de cicatrisation (qui guide la cicatrisation de la gencive) s’effectue dans le même temps opératoire (un seul temps chirurgical).

Le traitement implantaire est composé de trois éléments :

  1. L’implant lui-même : c’est la racine artificielle proprement dite qui est placée dans l’os. Sa taille est sensiblement identique à celle d’une racine naturelle
  2. Le pilier intermédiaire : c’est un élément prothétique qui est vissé dans l’implant. Cet élément sort donc de la gencive et sert d’ancrage à la future couronne
  3. La couronne : elle est vissée ou scellée sur le pilier prothétique intermédiaire

Quels sont les examens préliminaires ?

  • Un interrogatoire médical minutieux et approfondi.
  • Si nécessaire, des examens de laboratoire
  • Un examen complet de la bouche et des dents
  • Des examens radiographiques pour évaluer la quantité́ et la qualité́ de l’os
    (notamment un scanner dentaire en 3D)

Quelles sont les différentes phases du traitement ?

Le traitement se réalise en 2 étapes :

  • La phase chirurgicale : mise en place de l’implant (racine artificielle) et de la vis de cicatrisation ;
  • La phase prothétique : mise en place du pilier prothétique intermédiaire et de la couronne (en une ou deux étapes en fonction du nombre d’implants)

Agénésie (absence de la dent définitive) et remplacement de la dent de lait encore sur arcade

Phase chirurgicale : mise en place des implants

C’est un acte qui est effectué par un chirurgien spécialisé. L’intervention est le plus souvent réalisée sous anesthésie locale dans un cabinet spécialement aménagé́. Chez certains patients présentant des problèmes de santé spécifique, la mise en place d’implants doit se pratiquer en milieu hospitalier.

Un temps de cicatrisation osseuse sera généralement à respecter avant la phase prothétique.

Phase prothétique : mise en place éventuelle d’un pilier intermédiaire et réalisation de la prothèse provisoire et/ou définitive

Dans certains cas, un pilier intermédiaire sera positionné afin garantir l’étanchéité gingivale autour de l’implant.

La réalisation d’une prothèse provisoire peut être nécessaire pour guider la cicatrisation de la gencive et obtenir un résultat esthétique idéal. La prothèse définitive doit être envisagée après une parfaite cicatrisation gingivale (6 à 12 semaines).
Le praticien prothésiste réalise des empreintes précises de la position implantaire ainsi que des contours gingivaux.
Différents moyens de temporisation esthétiques existent. Il est conseillé́ de ne pas porter d’appareil dentaire durant la phase de cicatrisation osseuse lorsqu’il n’y a pas d’impératifs esthétiques.

Quels sont les avantages du traitement implantaire ?

Les différentes régions édentées (sans dents) peuvent parfois être traitées de façon conventionnelle (bridge ou dentier). Cependant, ces options présentent des inconvénients. En effet, le bridge prend appui de part et d’autre sur les dents adjacentes. Il impose donc le délabrement (préparation) des dents saines. Par ailleurs, avec les appareils dentaires, le confort du patient est souvent aléatoire.

Les suites opératoires sont-elles douloureuses ?

En général, après la pose d’implants, les suites chirurgicales peuvent êtres inconfortables mais rarement douloureuses. Des antalgiques (médicaments contre la douleur) et antibiotiques adaptes à l’intervention permettront de contrôler l’inconfort et de prévenir toute infection. Le patient est revu en contrôle une à deux semaines après l’intervention.

Y a-t-il des rejets avec les implants dentaires ?

Les implants dentaires sont fabriqués en titane commercialement pur. Ce métal est totalement biocompatible. Toutes les études scientifiques montrent une parfaite tolérance tissulaire (os et gencive). En implantologie dentaire, le titane est donc le matériau de référence. Il n’existe pas de rejet car l’implant ne se comporte pas comme un corps étranger. Cependant, il existe des échecs comme dans toute technique chirurgicale. L’échec implantaire est rare et n’est à l’origine d’aucune conséquence aggravante. En effet, après un temps de cicatrisation ou parfois immédiatement, un nouvel implant peut être mis en place.

Le taux de succès global des implants dentaires est supérieur à 95% à condition de respecter les indications, les principes chirurgicaux d’asepsie et les conseils postopératoires. Le tabac est nocif et limite le taux de succès en implantologie. En effet, chez les gros fumeurs, le taux de succès est moins important.

Quelles sont les options thérapeutiques particulières ?

  • Lorsque le volume osseux est insuffisant, des greffes osseuses autogènes (prélèvement d’os sur le patient) ou l’utilisation de biomatériaux permet d’élargir les indications des implants dentaires. Par exemple au niveau du maxillaire postérieur (régions sous-sinusiennes) des greffes de « rehaussement sous- sinusien » sont maintenant couramment effectuées.
  • Parfois la chirurgie implantaire est réalisée en deux temps : l’implant est enfoui dans l’os et la gencive refermée par-dessus. Cette technique est indiquée lors de la réalisation de greffes osseuses ou lorsque le port d’une prothèse provisoire amovible risque d’exercer des forces nocives sur les implants.
  • De nouveaux types d’implants optimisent la cicatrisation osseuse et permettent donc une mise en place plus rapide des prothèses définitives (à 2 mois).
  • Mise en charge immédiate et mise en temporisation immédiate
    Dans certaines situations cliniques (volume et qualité́ osseuse satisfaisants), il est possible, suite à la mise en place d’un implant, de poser une couronne provisoire dans un délai très court (de quelques heures à quelques jours). Cette prothèse sera généralement en sous-occlusion (pas de contact dentaire). Sa visée sera donc esthétique et non fonctionnelle durant la période de cicatrisation des implants (ostéointégration). Cette option thérapeutique permet alors d’éviter le port d’une prothèse amovible pendant la phase de transition.

Y-a-t-il un suivi particulier après le traitement ?

Différents facteurs permettent d’assurer la pérennité́ du traitement implantaire :

  • Une bonne hygiène bucco-dentaire
  • Un suivi régulier par votre dentiste
  • Des détartrages réguliers avec des instruments spéciaux (tous les 3 à 6 mois).

Les nouvelles « dents » implanto-portées nécessitent un suivi régulier. Des contrôles cliniques et radiographiques devront être réalises tous les 6 mois pendant les deux premières années et une fois par an par la suite. L’entretien quotidien effectué par le patient est capital pour le devenir des implants. L’hygiène dentaire est donc essentielle autour des dents naturelles et des implants et conditionne le pronostic du traitement.

Remplacement d’une dent de lait en sous-occlusion.
Réouverture de l’espace par un traitement orthodontique localisé.

Extraction d’une molaire fracturée et pose d’un implant unitaire

Remplacement d’une prémolaire maxillaire

Remplacement d’une incisive latérale droite

Remplacement d’une incisive latérale droite après greffe gingivale pré-prothétique

Traumatisme et expulsion de l’incisive supérieure droite. Suite à cela, les soins suivants ont été réalisés : greffe gingivale, pose d’implant, couronne provisoire sur implant, ajout de composite sur l’incisive latérale droite, couronne définitive sur implant.

Extraction de 3 dents non conservables, pose d’implants ainsi que du bridge provisoire dans la même semaine

Contactez nous

    Choisissez un docteur
    Choisissez une motif