Greffes de gencive

Les greffes réparatrices de gencives

La greffe de gencive est aussi appelée greffe de tissus mous. Elle a pour objectif de réparer la gencive qui présente un déchaussement (récession gingivale). La greffe consiste en l’augmentation d’épaisseur des tissus. Cela permet d’obtenir la stabilité du niveau de la gencive autour de la dent et une pérennité de la santé des tissus. 

Causes des récessions gingivales

L’épaisseur de la gencive est un critère anatomique. Les dents qui présentent une gencive fine auront davantage tendance à présenter des récessions. On note que chez un même patient on peut trouver différentes épaisseurs de tissu en fonction des sites dentaires.

Par ailleurs, certains facteurs vont favoriser les agressions de la gencive. Notamment une mauvaise hygiène qui engendre la présence de plaque dentaire et de tartre, les malpositions dentaires, la consommation de tabac, d’alcool ou toute autre substance à caractère irritant. 

Aspect technique des greffes de gencive

Afin d’augmenter l’épaisseur du tissu au niveau de la zone greffée (site receveur), on prélève une fine épaisseur de tissu au niveau de la partie latérale du palais. La zone prélevée (site donneur) a la particularité de présenter un tissu épais dont la qualité va optimiser le résultat. Le tissu du palais cicatrise rapidement et se régénère en totalité en quelques mois. Après l’intervention, une plaque de protection amovible est portée au niveau du palais et permet au patient de s’alimenter sans douleur.

Parcours de soin

étape 1

Suivi parodontal : Une prise en charge parodontale sera un préalable exigé avant d’envisager une greffe. Le praticien pourra ainsi évaluer le travail à effectuer en présence de tissus sains lors de la séance de consultation.

étape 2

Consultation :  Elle permet de poser l’indication de greffe. Un bilan radiographique et des photos enregistrent la situation initiale. Un suivi photographique sera effectué tout au long du traitement. A l’issue de la consultation, le patient recevra un devis et un consentement éclairé.

étape 3

Empreinte pour plaque palatine : Elle est effectuée au moins une semaine avant l’intervention et permet de préparer la plaque palatine qui protégera le palais après l’intervention

étape 4

Chirurgie : Elle a lieu au cabinet pour une intervention de courte durée qui ne concerne que quelques dents. Si l’intervention concerne plusieurs secteurs effectués de manière simultanée ou en cas de pathologie du patient nécessitant un suivi médical pendant l’intervention, la chirurgie sera effectuée sous anesthésie générale en milieu hospitalier. Le patient sera alors surveillé pendant toute l’intervention par un médecin anesthésiste.

étape 5

Contrôle post-opératoire : Le patient est revu en contrôle à 1 semaine, 2 semaines, 1 mois puis 3 mois après l’intervention. Des photographies seront effectuées lors de ces étapes afin de noter l’évolution des tissus.

étape 6

Suivi : Pendant 3 à 6 mois après l’intervention, le suivi est effectué par le chirurgien. Après cette période, une maintenance parodontale rigoureuse doit être effectuée 2 fois par an chez le dentiste. Si cet entretien régulier n’est pas effectué, une dégradation des tissus traités pourrait avoir lieu, et compromettre toute la thérapeutique.

Contactez nous

    Choisissez un docteur
    Choisissez une motif